Quels sont mes liens avec l'Ukraine?

Un soir de novembre 1942, un jeune vosgien, marié juste la veille, était enrôlé de force dans l'armée allemande, et comme conducteur de camion pour la Luftwaffe, s'est retouvé en Ukraine, à Dniepopretovsk.

Je ne peux oublier qu'il me raconta que c'est une jeune Ukrainienne qui, à la gare, début mars 1943, lui a fourni les faux documents lui permettant de revenir finir la guerre caché dans ses Vosges natales, alors que, malade, il était orienté vers le grand hôpital de Kassel, au nord de l'Allemagne.

Sans cette résistante ukrainienne, je n'aurais probablement jamais existé.