Historique

La vidéo de la semaine

Dans la revue n°97, Jean-Pierre Lalloué a rédigé un article intitulé : "La romance de Clotilde". Nous sommes en 2014 et il était difficile de trouver une mélodie en ligne sur internet. Ayant le texte de la chanson accompagné de quelques notes couchées sur le papier, HGM s'est rapproché d'une amie violoniste à Lespinassière, Wendi Hartwig en collaboration avec l'association "Que fais-tu de ton talent ?". Je vous invite à découvrir les premiers essais et à entendre le son de la mélodie de cette complainte qui était chantée en Gévaudan, en Velay et en Forez. 

Ce chant fut publié pour la première fois en 1829, dans les Mémoires de la Société des antiquaires de France, sur une communication faite par Mr Cayx de Marvéjols. Il est en patois lozérien. Il a pour titre : "Romance dite de Clotilde" qui est un récit des aventures de Clotilde, fille de Clovis et femme d'Amalaric, roi des Visigoths, au VIe siècle, massacré par Childebert, frère de Clotilde, en punition des mauvais traitements qu'il faisait éprouver à celle-ci.

De nombreuses variantes existent et les chanteuses au 19e siècle l'appellent chanson d'Hélène, ou chanson des trois frères, ou chanson de Barbe-Bleue, parce que pour elles tout méchant mari est un barbe-bleue.

Et en période de confinement, les barbes-bleues font parler d'eux !

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

La revue H.G.M. a 20 ans

Véronique Biberon et Thérèse Galy

L’association est née en janvier 1990. Seulement deux bulletins ont paru cette année-là : l’un en juillet et l’autre en novembre. C’est la société Archistra de Toulouse qui a permis la sortie des premières revues en mettant à la disposition d’HGM son matériel d’imprimerie.

dudot-2

A la présidence, se sont succédés pendant ces vingt ans : Christine Lenglet, Bernard Dudot, Robert Bullich, Bernard Gauthier, Claude Laprie, Marthe de Saint-Seine, Marcel Julien, Jean-Claude Fabrié et enfin Bernadette Chaix.

Un coup de chapeau à tous les trésoriers : Juliette et Jacques Sounié, Daniel Cossard, Lucette de Cecco, Bernard Gauthier, Renat Milhau, Jean-Claude Canal, Christine Mazurié et Thérèse Galy qui ont veillé à la bonne santé d’HGM.

Les secrétaires : Christine Mazurié, Dominique Monié, Anne-Marie Mille, Marthe de Saint-Seine, Véronique Biberon, Bernadette Taillefer et Jacques Maneville. Ce sont eux qui se sont attelés à la confection trimestrielle de la revue. Les anciens se souviennent peut-être des fastidieuses séances d’agrafage où nous tournions inlassablement autour de la table : un tour par exemplaire…

En ce qui concerne la revue, de nombreuses personnes y ont apporté leur contribution, en fonction de leurs goûts et de leurs compétences. Bernard Dudot était passionné d’héraldique et Jacques Julien d’archéologie. Sylvie Sagnes était latiniste confirmée, férue d’ethnologie et Renat Milhau spécialiste de la langue occitane. Une pensée pour le joli coup de plume de Bernard Baichères qui excellait dans les comptes-rendus.

marthePour la partie historique, les auteurs furent nombreux : Maguy Guéry pour Azille ; Bernard Dudot, Renat Milhau, Marcel Julien, André Abet, Francine Peccolo-Fenouillet pour Caunes ; Robert Marty pour Cesseras ; Frédéric Février pour Citou ; Marie-Laure Varoqueaux-Escoffier pour La Livinière ; Henri Martinole pour La Redorte ; André Hébraud pour Lespinassière ; Françoise Moreau pour Paulignan ; Robert Bullich pour Peyriac ; Bernadette Taillefer ; Raymond Rouayroux, Bernadette Guitard et Georges Escourrou pour Rieux ; Jean-Claude Fabrié pour Trausse ; Jean Bénit pour Villegly ; Jean Poudou et Jean-Pierre Lalloué pour Villeneuve ; et aussi Jean-Pierre Perramond pour les dolmens et les grottes, Claude Laprie avec son lexique des termes usuels et anciens, sans oublier Claude Journet spécialiste de l’étude des compoix, Jean-Louis Bonnet l’historien de l’industrie marbrière en Languedoc, le numismate Pierre Nicolau-Guillaumet ainsi que les abbés M. Escarguel, Bruno de Monts et Michel Quatrefages. Ils ont écrit pour notre plus grand plaisir, qu’ils en soient tous remerciés.

En généalogie et histoire des familles, ce sont : Christine Mazurié et sa sœur Sylvie Sagnes, Bernadette Taillefer, le Docteur André Hébraud et son frère Yves, Dominique Rainaud, Marc Rieux et Véronique Biberon qui vous ont aidés.

Nous avons essayé de conserver pendant toutes ces années un petit coin de poésie dans la revue. Katia Kuhn et Janine Warion y ont largement contribué.

Jean-Louis Cousin a magnifiquement organisé nombre de voyages, tâche reprise ensuite par Marcel Julien.

Et pour couronner le tout, juin 2003 a vu le lancement de notre site Internet, sur l’initiative de Jean-Claude Fabrié. Notre webmaster, Jean-Roger Lardière l’a repris pour en faire le site incontournable de la généalogie minervoise qui est devenu, avec la revue, l’autre vitrine de notre association.

Nous n’oublions pas nos fidèles lecteurs et adhérents qui sont également facteurs de la longévité de notre association. Soyez toujours plus nombreux et surtout pensez à partager vos documents et photos anciennes présentant un intérêt historique en Minervois : envoyez-les nous…

 
 

LA REVUE HGM A 20 ANS

 

 

Véronique Biberon et Thérèse Galy

 

L’association est née en janvier 1990. Seulement deux bulletins ont paru cette année-là : l’un en juillet et l’autre en novembre. C’est la société Archistra de Toulouse qui a permis la sortie des premières revues en mettant à la disposition d’HGM son matériel d’imprimerie.

A la présidence, se sont succédés pendant ces vingt ans : Christine Lenglet, Bernard Dudot, Robert Bullich, Bernard Gauthier, Claude Laprie, Marthe de Saint-Seine, Marcel Julien, Jean-Claude Fabrié et enfin Bernadette Chaix.

Un coup de chapeau à tous les trésoriers : Juliette et Jacques Sounié, Daniel Cossard, Lucette de Cecco, Bernard Gauthier, Renat Milhau, Jean-Claude Canal, Christine Mazurié et Thérèse Galy qui ont veillé à la bonne santé d’HGM.

L

Dès la création du bulletin, Bernard Dudot l’alimentait de nombreux articles à propos de ses deux sujets de prédilection : l’étude des registres de Caunes et la science des blasons.

es secrétaires : Christine Mazurié, Dominique Monié, Anne-Marie Mille, Marthe de Saint-Seine, Véronique Biberon, Bernadette Taillefer et Jacques Maneville. Ce sont eux qui se sont attelés à la confection trimestrielle de la revue. Les anciens se souviennent peut-être des fastidieuses séances d’agrafage où nous tournions inlassablement autour de la table : un tour par exemplaire…

 

En ce qui concerne la revue, de nombreuses personnes y ont apporté leur contribution, en fonction de leurs goûts et de leurs compétences. Bernard Dudot était passionné d’héraldique et Jacques Julien d’archéologie. Sylvie Sagnes était latiniste confirmée, férue d’ethnologie et Renat Milhau spécialiste de la langue occitane. Une pensée pour le joli coup de plume de Bernard Baichères qui excellait dans les comptes-rendus.

P

Marthe de Saint-Seine a confectionné la revue de 1996 jusqu’à son décès en mai 2004

our la partie historique, les auteurs furent nombreux : Maguy Guéry pour Azille ; Bernard Dudot, Renat Milhau, Marcel Julien, André Abet, Francine Peccolo-Fenouillet pour Caunes ; Robert Marty pour Cesseras ; Frédéric Février pour Citou ; Marie-Laure Varoqueaux-Escoffier pour La Livinière ; Henri Martinole pour La Redorte ; André Hébraud pour Lespinassière ; Françoise Moreau pour Paulignan ; Robert Bullich pour Peyriac ; Bernadette Taillefer ; Raymond Rouayroux, Bernadette Guitard et Georges Escourrou pour Rieux ; Jean-Claude Fabrié pour Trausse ; Jean Bénit pour Villegly ; Jean Poudou et Jean-Pierre Lalloué pour Villeneuve ; et aussi Jean-Pierre Perramond pour les dolmens et les grottes, Claude Laprie avec son lexique des termes usuels et anciens, sans oublier Claude Journet spécialiste de l’étude des compoix, Jean-Louis Bonnet l’historien de l’industrie marbrière en Languedoc, le numismate Pierre Nicolau-Guillaumet ainsi que les abbés M. Escarguel, Bruno de Monts et Michel Quatrefages. Ils ont écrit pour notre plus grand plaisir, qu’ils en soient tous remerciés.

 

En généalogie et histoire des familles, ce sont : Christine Mazurié et sa sœur Sylvie Sagnes, Bernadette Taillefer, le Docteur André Hébraud et son frère Yves, Dominique Rainaud, Marc Rieux et Véronique Biberon qui vous ont aidés.

Nous avons essayé de conserver pendant toutes ces années un petit coin de poésie dans la revue. Katia Kuhn et Janine Warion y ont largement contribué.

Jean-Louis Cousin a magnifiquement organisé nombre de voyages, tâche reprise ensuite par Marcel Julien.

Et pour couronner le tout, juin 2003 a vu le lancement de notre site Internet, sur l’initiative de Jean-Claude Fabrié. Notre webmaster, Jean-Roger Lardière l’a repris pour en faire le site incontournable de la généalogie minervoise qui est devenu, avec la revue, l’autre vitrine de notre association.

Nous n’oublions pas nos fidèles lecteurs et adhérents qui sont également facteurs de la longévité de notre association. Soyez toujours plus nombreux et surtout pensez à partager vos documents et photos anciennes présentant un intérêt historique en Minervois : envoyez-les nous…

 

Restez à la maison

Mathieu Persan, illustrateur Français de 41 ans, résidant en Seine-Saint-Denis a créé une affiche qui fait le tour du monde. Nous pouvons la télécharger et l'afficher dans les immeubles ou à sa fenêtre, pour une plus grande prise de conscience.

 

Pendant la période de confinement, tous les événements sont annulés.

Profitez-en pour continuer votre généalogie

Ou pour créer ou alimenter votre blog
Tous les membres HGM connectés sur le site peuvent le faire

Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir